Exosquelettes : Un progrès dans la santé au travail ?

Tous les ans, les étudiants de la  organisent une demi-journée de conférence  sur un thème d’actualité lié aux domaines de la chaîne logistique et de la gestion industrielle. La version 2018 s’est déroulée le jeudi 24 mai 2018 à l’IUT de Haguenau, dans le département QLIO (Qualité, Logistique Industrielle et Organisation) et portait sur les exosquelettes. Les exosquelettes sont considérés comme des nouvelles technologies d’assistance physique (NTAP) et font partie de la catégorie des dispositifs d’assistance physique (DAP).

Ces dispositifs viennent assister les mouvements des opérateurs via un principe de restitution de l’énergie mécanique (dispositifs élastiques, à ressorts…). La deuxième grande catégorie de NTAP regroupe les robots d’assistance physique (RAP), des robots guidés manuellement par l’homme. De nombreuses entreprises sont aujourd’hui tentées par l’acquisition de ces NTAP et y voient, grâce à la réduction de la charge physique et des troubles musculo-squelettiques (TMS), une réelle opportunité d’améliorer les conditions de travail. Leur utilisation pose toutefois de nouvelles questions relatives à la santé et la sécurité des opérateurs.

Lors de la conférence M Grova a présenté plusieurs types et versions des exosquelettes commercialisés par la société Exhauss. M Jacquel de la Carsat a évoqué les aspects de la législation et les risques potentiels liés à l’utilisation des exosquelettes. En dernier lieu, M. Fisher et M Bagre ont relaté les expérimentations réalisées sur le site de la société SMART de Hambach avec des exosquelettes et M. Grosse a témoigné des tests faits sur le site de Siemens Haguenau.

Dans un contexte de mutation du monde du travail (révolution numérique, Industrie 4.0) et de médiatisation de ces technologies, il est essentiel d’anticiper et de comprendre leurs éventuels retentissements sur la santé et la sécurité en entreprise. Cette conférence se proposait d’informer le grand public sur tous les aspects liés aux exosquelettes prendre en considération lors de tout projet d’intégration.

Info publiée le : 24 mai 2018