Vous êtes ici   :    Bienvenue à l'IUT de Haguenau   >   Entreprises et innovation   >   École des Bonnes Pratiques du LEAN

L'IUT sur FacebookL'IUT sur LinkedInL'IUT sur YoutubeFlux RSS

Prochains
événements

Le 31 mai 2017

Les candidats en DUT ont jusqu'au 31 mai 2017 pour classer définitivement leurs voeux. [En savoir plus]

Du 8 juin 2017 au 13 juin 2017

La première phase de propositions d'admission Postbac aura lieu du jeudi 8 juin au mardi 13...[En savoir plus]

L'IUT sur FacebookL'IUT sur LinkedInL'IUT sur YoutubeFlux RSS

Actualités

29 mars 2017

Le Label Marianne est la référence commune en matière d'accueil et de relation...[En savoir plus]

24 mars 2017

Nos étudiants MMI 2 remportent un prix au “Festival Court...[En savoir plus]

Toutes les actualités

École des Bonnes Pratiques du LEAN

Le département QLIO développe une « École des Bonnes Pratiques du LEAN »

 

Définition du Lean

Ensemble de techniques visant à l’élimination de toutes les activités à non valeur ajoutée. « Lean » en français signifie « Moindre ».

Le Lean management est de ce fait une stratégie (voire philosophie) essentiellement concentrée vers la réduction des pertes générées à l’intérieur d’une organisation, pour une production et un rendement plus justes.

Le Lean management, au delà d’être un ensemble de méthodes, repose sur le facteur humain. Il a pour but d’améliorer les conditions de travail afin que le personnel travaille dans un état d’esprit positif orienté vers la diminution du gaspillage et des pertes (de temps, de matières, d’argent etc.)

La motivation et les comportements des hommes sont donc nécessaires pour une application efficace.

Le contexte et les enjeux de l’école du Lean

Le contexte économique actuel exige des entreprises qu’elles se positionnent aux meilleurs niveaux mondiaux de performances dans leur spécialité pour continuer à exister dans l’avenir.

L’étude de la situation des entreprises des régions Alsace et   Franche-Comté, selon PerfoEst (Pôle Véhicule du Futur),   montre que certains grands groupes ont atteint ou sont en   voie d’atteindre ces niveaux, mais que ce n’est pas le cas de   la plupart des petites et moyennes structures.

L’École des bonnes pratiques du Lean est un environnement de progrès permanent pour les entreprises : en particulier, il contient un lieu de ressources par région, proche des entreprises, où les dirigeants, cadres, techniciens et opérateurs peuvent venir pour apprendre les méthodologies et les outils de la performance industrielle, être accompagnés dans un processus d’innovation et pour suivre éventuellement des formations qualifiantes voire diplômantes.

En partenariat avec les organisations professionnelles (UIMM, etc.), avec l’Université, les lycées ainsi que certains industriels qui veulent apporter leur expérience, elle est également ouverte aux étudiants ingénieurs, licence pro., techniciens supérieurs et techniciens facilitant leur insertion professionnelle grâce à cette spécialisation.

 

Le projet d’École des bonnes pratiques industrielles porte plusieurs enjeux importants :

  • L’élévation du niveau de performance de nos entreprises régionales en développant l’innovation afin de leur ouvrir l’accès à de nouveaux marchés, notamment à l’international
  • La liaison avec les organisations professionnelles et l’université et la mise en place de formations diplômantes et/ou qualifiantes pour les salariés et pour les étudiants
  • La constitution et la maîtrise d’un corps de consultants et d’enseignants avec des compétences garanties permettant actions de sensibilisation, formation, diagnostic, conseil dont l’objet est d’aider les PMI à s’inscrire dans une démarche d’innovation, voire de les accompagner dans sa mise en œuvre
  • La création d’un lien fort entre entreprises, consultants et universités en permettant par exemple le partage des connaissances et compétences sur des projets d’innovation
  • l’affectation en entreprise d’étudiants stagiaires ou en alternance ayant été formés sur la ligne école sur des projets d’amélioration de process

L’École des bonnes pratiques du Lean permet donc aux entreprises régionales qui le souhaitent d’apprendre et de mettre en œuvre efficacement et durablement les meilleures pratiques industrielles afin d’atteindre les niveaux les plus élevés de performance de leur secteur d’activités. De plus, les étudiants du département QLIO bénéficient de cet environnement pédagogique pour acquérir des compétences dans ce domaine.

 

Descriptif du PROJET « École Des Bonnes Pratiques Industrielles »

Le public visé

Le département QLIO, à travers sa formation initiale en lien avec les autres composantes de l’Université de Strasbourg et son rattachement à la plateforme « productique », a créé dans son Hall de production une ligne école pour l’apprentissage des bonnes pratiques industrielles constituée d’une cellule d’assemblage.

Découvrez la vidéo de présentation de l'École des bonnes pratiques du Lean


Cette ligne, rattachée à une structure universitaire existante d’enseignement technologique, permet de répondre aux besoins de l’enseignement supérieur (étudiants) et des PME/PMI (personnels des entreprises souhaitant se former/spécialiser) :

En formation initiale et continue :

  • En DUT QLIO au travers de TP sur la ligne dans différents modules
  • En Licence Pro LPI dans le cadre des unités d’enseignement (UE) consacrées à l’étude de Bonnes pratiques industrielles
  • En Licence Pro MEQ dans le cadre des unités d’enseignement (UE) consacrée à l’étude de Bonnes pratiques industrielles et support à la validation du CQP « Technicien Qualité »
  • En Licences Pro LPI et MEQ dans le cadre des Projets tutorés
  • En Master de l’Université de Strasbourg

 

Au profit des salariés des entreprises (opérateurs, techniciens, techniciens supérieurs, ingénieurs, directeurs), avec la possibilité d’une reconnaissance officielle d’un diplôme d’université (DU) et/ou du CQPM animateur de la démarche Lean (amélioration de la performance et des processus) de l’UIMM (272), du CQP Technicien Qualité voire de nombreux autres CQP.

Une étude réalisée montre que les modules de formation visés et les activités pédagogiques associées permettent l’acquisition des capacités professionnelles du référentiel de formation.

Les entreprises visées peuvent être de grandes entreprises de production de masse mais l’orientation industrielle est essentiellement tournée vers les PME PMI du secteur automobile (avec PerfoEst) mais également aux autres secteurs d’activités industrielles (électromécanique, mécanique, micro-technique, pharmaceutique, agroalimentaire, services)

Les acteurs

Le fonctionnement de l’école permet de fédérer le savoir faire industriel (PerfoEst) et le savoir faire de l’enseignement supérieur pour offrir des prestations de qualité aux personnels des entreprises et aux étudiants.

Les entreprises, consultants, professionnels et enseignants universitaires peuvent travailler ensemble pour viser l’efficience dans l’enseignement des bonnes pratiques industrielles et dans la recherche de la productivité par l’innovation.

Les acteurs du milieu universitaire sont issus des forces vives de l’Université de Strasbourg avec des compétences garanties

Les modules de formation

Les activités pédagogiques doivent recouvrir les contenus suivants, selon la structuration PerfoEST :

     

• Amélioration des processus • Traitement des problèmes (PDCA, 8D, QRQC, A3)
• Chasse aux 7 Muda : Eliminer gaspillages et pénibilités • Amélioration des Equipements : Mise en œuvre et Mesure
• Cartographie des Flux de pièces et d’information • Juste à temps, Pilotage Visuel, Lissage de la production, Flux Tirés
• Equipe autonome de production, équipes de progrès, • Information : gains de temps administratifs
• Etablissement, maintien et vérification des STANDARDS • Outils QUALITÉ (SAE, SPC, surveillance, Arrêt au premier défaut)
• Management VISUEL : panneaux, couleur, indicateurs • SMED : changement d’outil rapide
• Chantiers POSTES, Amélioration continue, Ergonomie • Salle de pilotage d’atelier, Réunions 10mn terrain, Standards De Management
• Chantiers 5S • Modalités du dialogue social accompagnant la démarche d’amélioration.
Afin de pouvoir entre autres :
• Diagnostiquer la performance d’un processus de délivrance produit ou de service • Mesurer la performance des processus
• Définir les axes de progrès prioritaires concourant aux objectifs de la démarche Lean • Détecter et mettre en œuvre des actions correctives
• Proposer les leviers ou actions d’améliorations les plus pertinents • Standardiser les bonnes pratiques
• Préparer les équipes aux méthodes et outils d’améliorations Lean • Valoriser les résultats obtenus et les actions mises en œuvre
• Piloter les actions d’amélioration de la performance des processus


Contact


Secrétariat du département QLIO

Élodie KRAFFT
iuthag-secqlio@unistra.fr
Tél : +33 (0)3 88 05 34 41
Fax : +33 (0)3 88 05 34 40



Page modifiée le 24 mars 2017